Diane Arbus

 » A photograph is a secret about a secret. The more it tells you the less you know. »

Diane Arbus

Une expo que j’attends avec impatience : la 1ère rétrospective Diane Arbus en France à partir du 18 octobre 2011 au Jeu de Paume à Paris…

Masked man in a wheelchair, 1970.

Diane Arbus est l’une de mes photographes préférés, j’attendais depuis longtemps qu’une exposition lui soit consacrée en France. Ce qui me touche particulièrement dans son oeuvre, c’est cette lueur que l’on trouve dans les yeux des personnes qu’elle a photographiés, entre une petite étincelle de folie douce, une once de fragilité et une détermination à toute épreuve, presque comme une défiance à ceux qui regardent.

Identicals twins, 1967.

Diane Arbus s’est attachée tout au long de son parcours de photographe à mettre en lumière ce qui pourrait ressembler à une galerie de freaks, aux physiques souvent hors normes, aux modes de vie marginaux. Ses photos ne gomment pas les différences, au contraire, elles les pointent du doigt, elles s’en amusent, s’en moquent pour mieux s’en affranchir.

Girl in a watch cap, 1965.

A child crying, 1967.

A Jewish giant with his parents in the Bronx, 1970.

J’aime le portrait qu’elle fait de l’Amérique et du New York des années 60/70, oscillant entre quotidien et extraordinaire.

En attendant le 18 octobre, je vais regarder « Fur, un portrait imaginaire de Diane Arbus« , avec Nicole Kidman dans le rôle de la photographe, je ne l’avais pas vu à sa sortie, les critiques que j’avais lues ne m’avaient pas donné envie et j’étais plus que sceptique sur le choix de l’actrice, mais bon, pour patienter, ça fera l’affaire ! Et je jetterais bien mon dévolu sur cette biographie également…

Pour ceux qui souhaiteraient en savoir plus sur l’oeuvre intense et magnifique de Diane Arbus, je ne peux que vous conseiller la lecture de ce livre, une petite merveille (le prix est un peu prohibitif par contre…). Il s’agit du catalogue de l’exposition « Revelations », passée par San Francisco, Londres et Barcelone il y a quelques années. Un ouvrage très complet, très bien documenté et fourmillant d’anecdotes, d’archives et d’extraits de carnets de notes personnels, et avant tout d’un très beau livre de photos.

Et vous, racontez-moi, qui sont vos photographes adorés ?

10 Commentaires

Classé dans Dans Paris, Dehors, Petits plaisirs

10 réponses à “Diane Arbus

  1. Cla

    En effet, cette expo semble prometteuse!

  2. Merci pour cette info qui nous met en joie à la maison !

  3. J’aime beaucoup les clichés de Diane Arbus, cette mise en lumière de ce que l’on qualifie d' »hors-norme, de marginal » dans la société. Ses photographies semblent être le reflet de sa propre souffrance, d’un « mal » identitaire.

    ça me fait penser à « l’inquiétante étrangeté » de Freud, ces personnes photographiées qui nous sont familières mais qui suscitent des sentiments paradoxaux, ambivalents.

    Je n’ai pas vu « fur », je suis curieuse de savoir si ce film est bien.

    Il y a eu l’exposition de la photographe Laura Henno dans l’hôpital où je travaille. J’ai beaucoup apprécié cette initiative dans le cadre d’amener la culture à l’hôpital. Je te laisse un lien si ça t’intéresse :
    http://www.lepharedunkerquois.fr/actualite/Sortir/2010/10/13/laura-henno-photographie-l-ame-adolescen.shtml

    Merci pour ce bel article que tu as fait là, ça donne envie de s’y rendre.

    Bon dimanche!

  4. Merci pour toutes ces informations. J’ai entendu parler de Diane Airbus lorsque le film avec Kidman est sorti mais je ne connaissais pas son travail. Tu me diras si le film est bien ? bon dimanche !

  5. J’aimerais pouvoir voir cette expo. A défaut, je pourrais feuilleter des livres.

  6. j’aime bien cette autre photo de jumelles, qui lui répond: http://lunettesrouges.blog.lemonde.fr/2011/08/17/jumeaux/
    j’aime bien cette photo des jumelles d’Arbus mais j’ai toujours été gênée par le titre, je ne vois, justement, que leurs différences… quelle chance cette expo!! merci pour les recommendations.
    J’aime beaucoup le travail de Claude Cahun qui me hante souvent et le photographe mexicain Alvarez Bravo. (mais il y en a une tonne d’autres!)

  7. barbara des zigouis eh eh
    j’essairais d’y aller, je ne connais pas bien mais j’ai tjrs bcp aimé ces 2 petites filles

  8. Personnellement j’ai une grande tendresse pour le travail de Willy Ronis. Ses clichés m’émeuvent toujours beaucoup.
    J’aime tout particulièrement ses photos prises à Gordes à l’été 49, notamment celle de sa femme qui fait sa toilette, le Nu provençal.

    J’ai eu l’occasion il y a quelques années de visiter une exposition retraçant son travail sur les bords de Marne et les guinguettes. C’était à Champigny sur Marne. Je me souviens de ses clichés exposés en plein air, sur les lieux même où des dizaines d’années auparavant il avait sorti son appareil. Ce fut un très grand moment notamment lors de l’inauguration, où il était là. C’était un très grand bonhomme, humaniste qui aimait prendre en photo le quotidien des ‘petiits’ des modestes. Un livre a été édité suite à cette expo Le Val et les Bords de Marne, aux Éditions Terre Bleue.
    Je te le conseille …

  9. Merci pour cette info !
    Et sinon, mes photographes adorés: Tina Modotti, Edward Weston, Steichen, Lee Miller…et tant d’autres encore !

  10. oulala oui moi aussi je m’attends avec impatience ! j’espère que comme d’autres, cette expo viendra jusqu’au château de Tours dans le cadre de son partenariat avec le jeu de paumes… A suivre !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s