Et pendant ce temps, en cuisine (1er épisode)

Les tomates confisent, les légumes rôtissent lentement, la rhubarbe poche dans son eau vanillée et les tartelettes aux noix de pécan fondent dans la bouche… Le soleil s’étant fait la malle plus au sud, ce sont nos assiettes qui se remplissent de douceurs d’été !

Confit de légumes d’été à l’aigre-douce

Un plat concocté un peu par hasard, en m’inspirant de divers recettes vues ça et là, notamment dans ce livre.

Sur le marché en ce moment, beaucoup de courgettes, de petites jaunes un peu sucrées, des aubergines, de petits poivrons verts… J’avais envie de légumes rôtis longtemps au four, presque confits. Ayant remarqué dans le livre cité ci-dessus une recette de poivrons à l’aigre-douce, j’ai décidé de tenter l’expérience en l’adaptant légèrement, puisque dans celle-ci les poivrons étaient cuit à la poêle très rapidement, puis déglacés au vinaigre sucré.

La cuisson fut lente, très lente, mais le résultat à la hauteur de l’attente : de petits légumes fondants, sucrés, à l’acidité très douce, et ayant chacun bien gardé leur parfum. Dès la 1ère bouchée, j’ai commencé à imaginer toutes les combinaisons possibles pour accommoder ces savoureux légumes confits : en lasagnes, avec une couche de bonne mozzarelle, servis à température ambiante en antipasti, en pad thaï avec des nouilles de riz et des crevettes, en accompagnement d’un bon poulet rôti… Moi, je les ai dégustés avec des pâtes à la crème de pignons, et ma fois, c’était fort bon ! Le plat a été fini ce soir, Mister P. ayant lui-aussi jeté son dévolu dessus, et je meurs déjà d’envie d’en refaire !

Ingrédients :

– 3 petites aubergines coupées en dés
– 4 petits poivrons coupés en lamelles
– 5 petites courgettes (jaunes ou vertes, je trouve les jaunes un peu plus sucrées) coupées en rondelles
– 3 oignons rouges coupés en très fines rondelles
– 3 gousses d’ail
– des herbes aromatiques (ici, basilic pourpre et sarriette, mais des tas d’autres possibilités : laurier, thym, marjolaine, persil, origan…)
– du sucre (selon votre goût, je n’ai pas calculé le poids que je mettais, j’ai d’abord saupoudré le plat, puis après avoir goûté et trouvé l’ensemble fade, j’en ai rajouté en cours de cuisson)
– du vinaigre (ici vinaigre de vin, idem que pour le sucre, pas dosé, à adapter selon vos goûts, j’ai d’abord mis une bonne rasade en début de cuisson puis j’en ai ajouté un peu en même temps que ma seconde dose de sucre, et ça a fait toute la différence !)
– sel, poivre
– huile d’olive

Disposez les légumes dans un grand plat à gratin. J’ai mis les courgettes sur le dessus pour qu’elles ne baignent pas dans le jus de cuisson et qu’elles se tiennent mieux.

Arrosez d’huile d’olive, de vinaigre, saupoudrez généreusement de sucre en poudre, salez, poivrez, disposez les herbes sur le plat, et mettez au four, th.180°, pendant 3 heures environ. J’ai d’abord couvert le plat d’une feuille de papier aluminium pendant environ 1h1/2 car j’avais peur que le dessus ne colore trop vite, mais il est important de découvrir le plat en 2ème partie de cuisson pour que l’eau rendue par les légumes ait bien le temps de s’évaporer et qu’ils puissent s’imprégner de ce petit goût acidulé et sucré qui fera toute la saveur du plat.

A la sortie du four, laissez reposer une bonne heure avant de déguster, c’est bien meilleur ! Ce confit supporte également très bien d’être réchauffé.

Depuis quelques années, nous avons décidé de manger le plus possible en fonction des saisons, et le fait d’acheter les fruits et légumes à un maraîcher de la région aide grandement à suivre cet objectif… En hiver donc, c’est zéro tomates ! De manière générale, ce choix n’a rien d’une privation, bien au contraire, j’ai la sensation d’apprécier encore plus chaque légume ou fruit quand la saison revient (sans parler de l’intérêt écologique et économique de la démarche). Il n’y a que vers la fin de l’hiver où les poireaux, les carottes, les topinambours, panais, betteraves et autres courges finissent par me vider de toute créativité culinaire. En février/mars, je commence alors à rêver courgettes, tomates juteuses et sucrées, fenouils… Cette année, j’ai donc décidé de profiter de cette staycation improvisée pour rentabiliser la courte période où les tomates envahissent les étals picards : j’achète donc environ 2 kilos de différentes variétés de tomates chaque semaine, que je cuisine dans l’optique des longues journées sans soleil de début d’année, quand la perspective d’une tomate confite et épicée glissée dans un sandwich peut suffire à illuminer votre morne quotidien :)

Cette semaine, c’était donc tomates confites au programme, selon la recette de la merveilleuse Clotilde dont vous connaissez sûrement le blog.

J’ai suivi ses instructions, si ce n’est qu’au lieu d’arroser mon plateau d’huile d’olive et d’aromates, j’ai choisi pour bien parfumer chaque tomate de mélanger l’ensemble dans un saladier avec huile d’olive, épices (mélange rapporté de Florence par des amis, paprika, piment, origan si je ne me trompe pas), sel et herbes aromatiques (ici encore basilic pourpre et sarriette), histoire que les saveurs soient équitablement réparties. J’ai également laissé les tomates beaucoup plus longtemps au four, environ 4 heures si je me souviens bien. Mister P. trouvait qu’elles auraient pu rester encore davantage.

Je les ai ensuite congelées en suivant la technique de Clotilde, et je sens qu’il va falloir que je refasse quelques fournées pour pouvoir tenir jusqu’en mars prochain !

Petite précision, je choisis des variétés plus communes et donc peu chères pour faire ce type de préparation, et je garde les meilleures (coeur de boeuf, noires de Crimée…) à préparer fraîches. Hier, tomate coeur de boeuf juteuse – mozza poêlée – glace au pesto, absolument divin !

Le sucré demain, au prochain épisode de cette palpitante saga culinaire !

13 Commentaires

Classé dans Recettes

13 réponses à “Et pendant ce temps, en cuisine (1er épisode)

  1. mettre l’été en bocaux pour en retrouver la saveur au coeur de l’hiver, je fais ça aussi …

  2. Demain nous allons croquer les tomates du lézard pour l’anniversaire de virginie !!!!
    Que tes photos sont belles, et pour la culture culinaire tu es bien la douce héritière de ta môman.
    ;-)

  3. Dany

    Tout ça m’a l’air délicieux!! Il faut absolument que j’essaye de faire des tomates confites, une chose de plus à réaliser avant la rentrée.

  4. Oh misère, je chipe vite toutes tes idées!

  5. Tes photos et tes mots me font saliver ;-)

  6. tes photos sont très belles… il faut aussi absolument faire une belle sauce tomate pour les pizzas d’hiver et les spaghettis… (ça se congèle très bien… ou en bocaux).

  7. coucou ! je vais précieusement garder et tester le plus vite possible ta 1ère recette du confit de légumes !!! quant aux tomates confites, j’en ai justement fait la semaine dernière ! (avec la recette de clotilde aussi !), c’est un régal avec des pâtes ou sur une tartine de pain ailé et passé au gril du four !! ce midi je viens de tester les pommes de terre de noirmoutier (ou primeur) confites au romarin….c’est à tomber !!!! en fait j’adore tout ce qui est confit :))) j’espère que tu passes un bel été ! bises

  8. Zazouille

    Merci pour cette délicieuse recette de légumes confits ! Je crois que je vais me laisser tenter au retour de mon petit marché de producteurs mercredi…
    Vivement le 2ième épisode…

  9. en salé, je suis nulle, vivement demain car je suis une fannnnnnnnn de rhubarbe !

  10. je crois que ta recette va être testée samedi chez moi!

  11. Oh la la tout le fait envie !!!!

  12. la classe!
    moi aussi je ne mange pas de tomate ou de fraise en hiver. Et du coup quand c’est les premières de l’année ( ca marche pour presque tous les fruits et légumes) je suis toute contente, et je les apprécie!

  13. je ne sais comment je suis arrivée ici, mais on y trouve de délicieuses idées, je note celle-là !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s